École des arts d'Ixelles

École des arts d'Ixelles

Autres
CEFORA
Chercheur d'emploi
Employé
Enseignement étudiant

Description

La demande culturelle existe et se développe.
Notre enseignement – en même temps qu’il la suscite – y répond par l’accès à la compréhension et aux pratiques d’une activité créative dont la perception rencontre de multiples aspirations, du souci d’un rendu documentaire au fantasme du grand Art. Fantasme nourri d’une idée sacralisée de l’art en un moment où celui-ci est devenu le lieu et l’objet de son propre culte, loin de sa source sacrée.
Le rôle d’une école d’art est d’agir, par ce qu’elle permet de pratiquer, en révélateur du sens et des préoccupations spirituelles qui ont animé les processus de création au cours de l’Histoire.
Portant en lui la somme ou l’absence de ces préoccupations, l’art contemporain constitue à la fois le point de convergence et le point de départ d’une réflexion pédagogique globale sur la raison et sur les moyens initiant le sens et l’envie de créer. Dans son ambivalence et par elle, il permet le plus vaste questionnement sur le seul fait qu’il soit.

Depuis quelques décennies, l’enseignement artistique -à la lumière de l’art moderne- s’est affranchi des conventions académiques stéréotypées d’antan. L’ancien asservissement à la copie de l’antique, aux « canons », aux idéaux humanistes s’est muée en une recherche éperdue comme valeur d’affirmation du fait humain, de l’expression personnelle. En même temps que cette consécration définitive de la singularité, et en dépit des multiples essais, traités, théories qui en confirment le bien-fondé, il faut bien établir le constat que l’œuvre est rétive aux systèmes, fussent-ils généreux et intelligents, qui tentent de vulgariser le mystère de son élaboration.
Comment dans ces conditions envisager la transmission du savoir et favoriser une création dépassant le simple plaisir esthétique ? Ce défi peut trouver une ébauche de réponse dans une meilleure structuration des moyens d’apprentissage propres à la pratique artistique.
Que celle-ci -heureusement- ne requière pas dans ses gestes le préalable d’un questionnement sur les moyens de l’expression, l’intention artistique, le sens de la forme, la signification des techniques… n’exclut pas l’importance d’en tenir compte à divers degrés et de diverses manières dans les processus d’appropriation du « faire ».
C’est vers quoi tendront le projet pédagogique et les programmes des cours.

 

Missions de base

Notre établissement propose le nombre maximum de filières organisables selon le Décret de la C.F.du 2 juin 1998, de l’initiation A1 à la transition “longue” C3.
Il rencontre ainsi les demandes d’une population très diversifiée, constituant une richesse humaine indispensable à ses objectifs pédagogique et socio-culturel, conformément au souhait du Pouvoir Organisateur,de la Direction et du Conseil des études.
Le grand nombre de cours et d’ateliers est une caractéristique de notre école, qui répond aux nécessités de communautés locales diversifiées (enfants; adolescents; étudiants d’écoles supérieures proches trouvant dans nos ateliers une formation complémentaire; artistes plasticiens curieux de confrontation à d’autres disciplines; amateurs en quête d’apprentissage et de compréhension élargie du monde de l’art, jeunes gens se préparant chez nous à des études artistiques supérieures…)

A chaque niveau, le programme des cours favorise la création individuelle.
L’accent est mis sur la recherche personnelle, dans une optique contemporaine. Les professeurs consacrent à cette fin les ressources d’une connaissance qui allie la transmission d’un savoir-faire et une information permanente sur les multiples aspects de l’art.
Cet aspect est développé de manière à dépasser le cadre de l’atelier ou plus exactement à ouvrir l’atelier à un questionnement culturel autant que technologique. Les méthodologies d’apprentissage doivent permettre de développer une réflexion personnelle en même temps que l’acquisition du savoir- faire. Dans les cours de base comme dans les cours complémentaires d’histoire de l’art, la lecture et l’analyse d’oeuvres sont envisagés. Dans les oeuvres abordées, l’adéquation des techniques à l’intention artistique est mise en lumière, plutôt qu’une vision en tant que modèle de référence. Dans cet ordre d’idées et dès le niveau A3, il est nécessaire de procéder à une évaluation des à-priori et des conventions esthétiques.
Ainsi, la finalité de notre enseignement n’est pas tant de “produire” des artistes, mais bien des acteurs et des spectateurs intelligents de la scène artistique actuelle, ouverts aux questionnements multiples qu’elle suscite.
Pour certains, ce questionnement et le souhait d’approfondir une recherche personnelle pourront trouver leur aboutissement dans une oeuvre personnelle remarquable que les professeurs encourageront à être poursuivie, soit par des études supérieures, soit par une activité continue après l’obtention du diplôme de fin d’études.

 

MOYENS

L’école encourage tout projet interdisciplinaire, que ce soit au titre de création ou de formation culturelle. Nous nous efforçons, depuis plusieurs années, de développer l’organisation de conférences ou interventions d’artistes, de visites d’expositions importantes, etc…
L’acquisition régulière d’ouvrages de référence sur l’art actuel, ainsi que des enregistrements vidéo enrichissent la bibliothèque qui est devenue un outil de travail pour de nombreux élèves.
Depuis quelques années déjà, nous concrétisons des projets de création et d’édition en utilisant un matériel infographique. Ces nouvelles technologies sont employées par plusieurs ateliers comme une ouverture sur des recherches différentes en terme de langage plastique ou comme outil de visualisation de projets.
Enfin une politique de mise en valeur des oeuvres remarquables d’élèves est depuis longtemps une réalité. A l’initiative de professeurs ou du directeur, elle s’est concrétisée régulièrement par la mise en place d’expositions collectives de haute tenue (Musée d’Ixelles, Galerie Damasquine, Centre d’art Chapelle de Boondael…).

 

NOTE DE SYNTHÈSE SUR LES PROGRAMMES DE COURS

Conformément au projet d’école, il ressort des programmes des cours une préoccupation générale pour concilier dans les pédagogies à la fois une formation technique exigeante et un encouragement à la responsabilisation de l’élève, dans la singularité de ses choix plastiques. Cette préoccupation prend en compte la nécessité de la formation culturelle au sens large, par un questionnement des à priori et une ouverture indispensable à la réalité ar tistique d’aujourd’hui. Réalité qui est celle d’une société en mutation, inquiétante et passionnante où l’adéquation des valeurs du savoir, de l’imagination et de la recherche constituent l’armature indispensable à une façon acceptable d’être au monde.
Notre pédagogie rejoint ainsi le projet global du Pouvoir organisateur, pour lequel l’école doit s’ouvrir à tous, sans sélection sociale, économique ou culturelle. Respecteuse de toutes les conceptions idéologiques ou philosophiques, elle s’enrichit de l’échange.
Le soutien des responsables élus qui la gèrent garantissent son ancrage démocratique; elle peut ainsi répondre aux aspirations, aux besoins de la collectivité en matière d’éducation et de culture.
Du niveau préparatoire, accessible aux enfants dès 6 ans jusqu’aux cycles de transition fréquentés par des adultes de tous âges, notre enseignement favorise l’autonomie, la liberté, l’épanouissement personnel, la créativité.
En développant le sens critique et l’expression personnelle, elle témoigne de sa volonté d’offrir à tous les moyens d’une vraie citoyenneté, notamment par l’égalité des chances et l’accès à la culture.

Copyright 2016 École des Arts

Siège social
École des arts d'Ixelles
Rue Sans Souci 128a
1050 Ixelles
Lundi : 17:45 - 21:00
Mardi : 17:45 - 21:00
Mercredi : 17:45 - 21:00
Jeudi : 17:45 - 21:00
Vendredi : 15:15 - 19:30
Samedi : 09:00 - 12:30

Loader DigitalCityChargement...